Fama Diouf, Photographe

Image for post
Image for post

Pourriez-vous vous présenter?

Je m’appelle Fama Diouf, mon père est sénégalais et ma mère ivoiro- sénégalaise. Photographe professionnelle depuis dix ans, je suis titulaire d’un diplôme en administration de réseaux et système informatique mais également d’un diplôme en communication.

J’ai voyagé dans les quatre coins du monde dès l’enfance entre le Sénégal, la France, l’Italie, Monaco et les Etats Unis grâce aux différents postes que mon père a occupé. Cela m’a permis de baigner très tôt dans des cultures diverses et variées.

Image for post
Image for post
Mona Lisa Africaine

Concernant mon art, j’ai l’ambition de porter un message à travers chacune de mes séries. L’une des mes premières étaient consacrées aux stéréotypes que nourrissent beaucoup de personne vis-à-vis des albinos. La série « les albinos et la mode » a été exposée à Dakar puis à Paris à l’initiative de Almen Gibirila, créatrice de mode dont le plus grad combat reste la protection des Albinos qui souffrent de discrimination.
“Haïti et ses visages” est une série réalisée suite mon séjour à Haiti.

Qu’est ce qui a déclenché l’envie de faire ce métier?
Tout a commencé en 2010 lors de ma mission humanitaire en Haïti. J’avais été mandatée par le PAM (Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies) deux semaines après le tremblement de terre. J’y suis restée huit mois, travaillant en tant que chargée des relations publiques.
C’est à ce moment là que mon cœur a balancé et que j’ai eu un coup de foudre pour la photographie.

Que reflètent vos oeuvres?

Mon art, à travers le caractère fort du noir et blanc rend les cultures et les peuples égaux malgré les différences.
Chacun peut avoir une identité nouvelle.

Quels sont les artistes que vous admirez?

Tout d’abord, mon mentor, Alejandro Lopez Chicheri qui m’a formé en photographie lors de ma mission humanitaire en 2010 en Haiti.
Toutefois une seule personne a marqué à jamais ma vision de la photographie, il s’agit de Sebastao Salgado, un photographe autodidacte brésilien qui est selon moi l’auteur de grands chef-d’œuvre photographiques.

Image for post
Image for post
Portrait de la Reine de Saba

Que reflètent votre série “African World Vision”?
Je revisite dans un univers africain des personnages historiques de différentes époques, origines et cultures.

D’où vient votre inspiration?
L’inspiration me vient souvent de rêves ou de visions reçues à des moments inattendus. Les idées qui me viennent sont notées, puis développées sous forme de scénario.

Quelle est votre particularité?
Le noir et le blanc. Car tout simplement ces couleurs font ressortir et ressentir des émotions fortes et profondes.

Image for post
Image for post
La femme wolof

Quelle est l’oeuvre phare de vos créations?
La femme Wolof. Je dirais aussi que c’est elle qui a déclenché cette collection.
C’est à partir d’elle que les personnages ont pu être développés.

Quels sont vos projets en cours?
Je travaille actuellement sur plusieurs projets notamment le deuxième volet de la collection African World Vision.
Quant aux autres, je vous réserve la surprise!

Written by

Promotion de l’Art Africain

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store