Pourriez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours ?

Je suis une opticienne française de 28 ans, originaire du Sénégal oriental.

Après l’obtention de mon baccalauréat scientifique, j’ai intégré une école d’optique à Paris.

J’ai suivi une formation de 2 ans pour obtenir un BTS Opticien Lunetier.

En tant qu’opticienne, il était important de comprendre et de connaitre le système visuel afin de proposer la meilleure compensation optique.

Donc, je me suis spécialisée en optométrie, contactologie et basse vision. En parallèle de ces années de formation, j’ai travaillé en magasin d’optique, dans le domaine de la recherche en déficience visuelle et participé à des actions humanitaires.

Quand et comment est né Maïwax ? Que signifie le nom ?

J’ai travaillé en magasin d’optique pendant 8 ans et je me suis rendue compte que peu de marque propose des montures colorées alors qu’un grand nombre de clients en recherche.

J’ai donc eu l’envie de créer une marque de lunette spécialisée dans la couleur mais surtout véhiculant un message fort.

Pour cela, j’ai puisé dans mon histoire, mais aussi celle de toutes les femmes originaires d’Afrique.

J’ai eu l’idée d’utiliser le wax dans mes créations car ce tissu occupe une place importante dans nos vies.

Maïwax a donc vu le jour en juin 2015, le nom Maïwax est l’association de mon prénom ainsi que le nom du tissu utilisé dans mes lunettes. Maïwax se prononce [My Wax] cela se traduit en anglais « mon Wax ».

Qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer ?

Incontestablement, l’envie d’innover, d’avoir des nouveaux challenges mais surtout maintenir l’amour et la passion de mon métier.

Comment décririez-vous vos créations ?

Plus que l’envie de réaliser des lunettes made in France qui valorise la culture africaine, il y avait le désir d’utiliser un matériau nouveau et insolite en lunetterie : le tissu africain.

Les motifs que l’on voit sur nos montures ne sont pas imprimés, ce sont des inserts de tissus que nous pouvons embellir avec d’autres éléments comme des perles, des pierres semi-précieuses et même des cauris africains.

Cela demande une grande maîtrise technique des artisans lunetiers et surtout garantit qu’aucune paire de lunettes MAIWAX ne ressemble à une autre.

Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Le tissu africain est la signature de notre marque.

Cela signifie que lorsque nous imaginons nos collections, nous choisissons dans un premier temps les tissus avant même de penser au design et au style de la monture.

On peut comparer cela à un créateur de mode qui s’inspire du tissu pour créer une pièce.

Ainsi chaque lunette de nos collections s’inspire des motifs et des couleurs du tissu.

Comment travaillez-vous? Quelles sont les étapes de votre création?

Nos différentes collections sont dessinées au sein de nos bureaux à Paris, les tracés sont ensuite envoyés à Oyonnax. Notre maquettiste effectue un premier prototype afin de visualiser la monture et effectuer d’éventuelles modifications.

Une fois le prototype validé, nous lançons la production d’une série limitée destiné à la vente auprès de nos opticiens partenaires.

La réalisation de nos lunettes nécessite en moyenne trois à cinq semaines de travail. Nos artisans lunetiers réalisent entre 160 et 220 opérations différentes pour la réalisation d’une paire de lunettes.

Avez-vous des points de vente ; comment achetez vos lunettes ?

Nous avons actuellement une dizaine d’opticiens dépositaires de la marque en Ile-de-France.

Vous pouvez vous procurer les lunettes Maïwax auprès de nos opticiens dépositaires mais également sur notre site internet www.maiwax.com.

Quels sont vos projets en cours ?

Nous travaillons actuellement sur notre prochaine collection optique et solaire.

Mais également sur le développement de la marque Maïwax à l’étranger.

Promotion de l’Art Africain

Promotion de l’Art Africain